Application disponible sur

Flash infos:
Politique Publié le 14 juillet 2021

Amadou Soumahoro : "L'Assemblée nationale a tourné la page Guillaume Soro depuis le 7 mars 2019"

Crédit photo: Amadou Soumahoro : "L'Assemblée nationale a tourné la page Guillaume Soro depuis le 7 mars 2019"


Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro a été amené à se prononcer sur la situation de son prédécesseur, Guillaume Soro. Pour Amadou Soumahoro, "l'Assemblée nationale a tourné la page Guillaume Soro depuis le 7 mars 2019".

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Jeune Afrique, Amadou Soumahoro a laissé entendre que l’institution dont il est le président a tourné la page Guillaume Soro.  A la question de savoir quel regard porte-t-il sur la situation de son prédécesseur à la tête de l’Assemblée, Guillaume Soro, qui vit aujourd’hui en exil et a été condamné à perpétuité pour "atteinte à la sûreté de l’État”, le président de l’hémicycle ivoirien a déclaré :

  
 "L’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a tourné cette page depuis le 7 mars 2019. Je n’en pense rien. Les Ivoiriens veulent la paix afin d’assurer à leur pays la quiétude sociale et la stabilité économique. Alassane Ouattara, qui en est le premier garant, a inscrit son pays dans un processus de réconciliation vraie et durable. Ayez confiance en la volonté du chef de l’État de faire de son pays un havre de paix et de fraternité".

Pour rappel, Guillaume Soro a démissionné le vendredi 8 février 2019, de son poste de président de l'Assemblée nationale lors d'une session extraordinaire qu'il avait convoquée. "A cet instant précis, je rends ma démission", avait-t-il annoncé, alors qu'il est en froid avec le chef de l'Etat Alassane Ouattara. "Refuser de démissionner conduirait à une crise institutionnelle. On ne peut risquer de mettre en péril la paix fragile (...) pour conserver un poste", avait-t-il ajouté.

Amadou Soumahoro est élu le 7 juillet 2019, par ses collègues députés à la majorité absolue des suffrages exprimés en obtenant 153 voix contre 3 pour son adversaire Jérémie Alfred N’Gouan du PDCI d’Henri Konan Bédié, et 2 bulletins nuls. Il se fait réélire le mardi 30 mars 2021 au cours d’un vote auquel il n’a pas pris part, se faisant voter par procuration.

Afiksoir

Commentaires