Application disponible sur

Flash infos:
Economie Publié le 7 novembre 2021

Inclusion financière : mise en place des membres du Conseil d’Administration de l’Association Professionnelle des Fintechs de Côte d’Ivoire (APFT-CI)

Crédit photo:

A la faveur de l’atelier d’élaboration du plan d’actions 2022-2024 du secteur des Fintechs en Côte d’Ivoire organisé par l’Agence de Promotion de l’inclusion Financière en Côte d’Ivoire (AFIF CI), les membres fondateurs de l’Association Professionnelle des Fintechs de Côte d’Ivoire en abrégé « APFT-CI » se sont réunis, le 22 octobre 2021, en Assemblée Générale Constitutive, sis à l’Amphithéâtre de l’immeuble CRAAE, à Abidjan – Plateau.

 

A l’issue de cette rencontre les textes (Statuts et Règlement Intérieur) de l’association ont été tous validés à l'unanimité et les membres, connus. L’objet de ladite association tel que rendu public lors de cette assemblée est : de rendre publique l'autorité professionnelle, représentant toutes les Fintechs de Côte d'Ivoire auprès des pouvoirs publics, des régulateurs et de l'écosystème, de promouvoir, en Côte d’Ivoire et à l’étranger, les technologies financières (Fintechs), de fédérer les acteurs du secteur des Fintechs et les aider à s’adapter à l’évolution de l’écosystème de la finance digitale, de mettre en relation les acteurs locaux et internationaux du secteur des Fintechs, de contribuer à l’évolution du cadre juridique des Fintechs en Côte d’Ivoire, de favoriser le partage d’information et de bonnes pratiques pour créer de la valeur par le numérique et enfin de défendre les intérêts collectifs de ses membres.

Quelques jours après l’adoption des textes, les nouveaux administrateurs sont donc à la tâche. Selon le chronogramme établi, l'élection du président est prévue pour les prochains jours.

Le dernier rapport de la Banque Mondiale intitulé « Promouvoir l’Inclusion Financière numérique en Côte d’Ivoire / Diagnostic de l’écosystème des Fintechs », indique que le manque d’interlocuteur des Fintechs en Côte d’Ivoire était un véritable frein à l’émancipation de ce secteur. Plusieurs pays africains ont donc une longueur d'avance sur la Côte d'Ivoire. Il s'agit notamment de l’Afrique du Sud, du Kenya, du Rwanda et du Ghana. 

 

Avec la mise en place des membres de cette institution numérique, un pas vient d'être franchi dans la promotion des nouvelles technologies dans le domaine financier.

Abidjan.net

Commentaires