Application disponible sur

Flash infos:
Société Publié le 28 octobre 2021

Sécurité transfrontalière : La Côte d’Ivoire et le Liberia font bloc

Crédit photo: Les autorités ivoiriennes et libériennes se sont rencontrées du 22 octobre au 24 octobre à Sanniquelie (Liberia)

Les autorités ivoiriennes et libériennes se sont rencontrées du 22 octobre au 24 octobre à Sanniquelie (Liberia) pour une série de rencontres qui avait pour but de renforcer la cohésion sociale et la sécurité à la frontière de la Côte d’Ivoire et le Liberia.

Au cours des échanges, il a été question de trouver de façon conjointe, des mécanismes et moyens pour entretenir un climat de fraternité entre les populations qui vivent non loin de la frontière ivoiro-liberienne, d'une part, et d'autre part, prévenir les conflits sinon les régler au plus vite.

En plus des questions sécuritaires, l'accent a été également mis sur la santé. Les deux (2) pays se sont engagés à lutter de concert contre les fléaux et pandémies (COVID-19, Ebola...). Pour le chef de la délégation ivoirienne, cette rencontre est salutaire dans la mesure où la porosité de nos frontières favorise des dérives. "C'est ensemble que nous pourrons combattre les maux du moment comme les épidémies, le terrorisme, les trafics clandestins et autres fléaux " a exhorté le Général de Corps d'armée Vagondo Diomandé qui a été suivi par son homologue du Liberia. "Le Liberia et la Côte d’Ivoire sont condamnés à s'entendre pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur chaque territoire", n'a cessé de marteler Varney Sirleaf.

Les deux parties, Ivoiriens et Libériens, ont promis une prochaine rencontre pour renforcer et consolider les acquis communs dans le cadre de la sécurité, de la santé et de la cohésion entre les ressortissants des deux (2) pays à leur frontière commune.

La délégation ivoirienne était conduite par le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, le Général Vagondo Diomandé, qui avait à ses côtés le Commandant Supérieur de la Gendarmerie nationale, le Général Appalo Touré, le Commandant du Bataillon de sécurisation de l'Ouest (BSO), le Colonel Dramane Soro, ainsi que de responsables du Conseil national de sécurité (CNS), des ministères en charge de la Défense et de la Réconciliation nationale. La partie libérienne avait à sa tête, le ministre de la Justice et des Affaires Intérieures, Varney Sirleaf qui était aussi assisté de plusieurs Haut-fonctionnaires du Liberia.

Afriksoir

Commentaires